logo KebekJobs le site de l'emploi au Québec

Comment parler salaire en entretien?


Comment parler salaire en entretien?

Au cours d'un entretien d'embauche les deux parties évoquent les compétences et les qualifications du candidat, les exigences de l'entreprise et du poste, et même les prétentions salariales. Parfois le sujet de la rémunération est évoqué fluidement lors de l'entrevue mais parfois le candidat est amené à aborder la question de l'argent. Mais comment s'y prendre sans faire de bévue?

L'élément clé dans cette affaire est le timing! En effet on ne peut évoquer le sujet dès le départ, il faut d'abord préparer le terrain et produire une bonne impression notamment en se montrant enthousiaste et intéressé par le poste et par l'entreprise avant d'évoquer la rémunération qui survient généralement à la fin de l'entretien. Le mieux est de laisser l'initiative au recruteur de parler des prétentions salariales.

Pour mieux parvenir à ses fins et négocier la meilleure rémunération possible, il faut d'abord savoir mettre en valeur et vendre ses compétences. Il s'agit là de souligner la plus value que le candidat va apporter à l'entreprise à travers son savoir-faire, ses qualifications et son expérience. Lorsqu'il s'agit de négocier un salaire, il faut certes valoriser ses acquis et ses compétences mais sans verser dans l'irréalisme. Une surestimation de ses qualifications par un candidat peut décrédibiliser sa candidature. Il vaut mieux être renseigné sur les salaires pratiqués sur le marché pour un même poste et avec les mêmes qualifications afin d'avoir une base de discussion assez solide et surtout crédible, sinon il est possible d'utiliser son dernier salaire comme référence.

D'un autre côté il est toujours aviser de proposer une fourchette et non pas un montant fixe, ce qui laisse entendre que le candidat est ouvert à toute négociation mais qu'il reste ferme sur l'intervalle du salaire souhaité. Si la proposition du recruteur est au dessous des aspirations du demandeur d'emploi, il peut toujours demander une réévaluation du salaire à la fin de la période d'essai. Enfin si la négociation se révèle positive alors il ne reste qu'à signer le contrat de travail après avoir vérifier que tous les termes convenus y figurent.

Il faut garder à l'esprit que la rémunération est la contrepartie de la plus value à apporter à l'entreprise et des efforts fournis lors de l'exécution du travail. Et de ce fait, proposer un chiffre qui valorise les acquis et l'expérience d'un candidat est nécessaire mais qu'il peut être toujours revu à la hausse une fois il devient opérationnel et qu'il apporte sa contribution dans le processus du développement de la boîte.