logo KebekJobs le site de l'emploi au Québec

Les mauvaises raisons pour demander une augmentation


Les mauvaises raisons pour demander une augmentation

Au moment de demander une augmentation de salaire, il importe d'évoquer les bonnes raisons pour une telle requête et non pas les mauvaises. En effet certains arguments sont à éviter lors d'une négociation salariale à commencer par les soucis personnels qui n'ont rien à voir avec le professionnalisme attendu d'un salarié. La hausse du loyer, la perte d'emploi du conjoint, le désir de devenir propriétaire d'une maison, le besoin de financement des études supérieures d'un enfant, etc. sont autant de sujets à ne pas évoquer si vous ne désirez pas miner vos chances d'augmentation de salaire.

Il faut dire que ces éléments peuvent être très importants pour le salarié, au moins à titre personnel, mais du point de vue de l'employeur ce sont des arguments autocentrés, qui ne concernent pas le travail et de ce fait l'entreprise ne peut récompenser quelque chose qui n'apporte pas de plus-value. Il faut se focaliser plus sur les performances, les réalisations et les compétences.

Un autre sujet à éviter lors d'une négociation de salaire c'est la comparaison avec les collègues. Le fait d'évoquer un autre salarié qui occupe le même poste et qui est mieux payé peut être mal vu par vos supérieurs. Car d'une part c'est une façon de critiquer leur jugement et d'autre part il y a de nombreux facteurs qui peuvent justifier un meilleur salaire notamment les compétences, l'expérience, la contribution dans le travail, le rendement, etc. Si la comparaison est globale et objective , elle et tolérable. Il s'agit là d'évoquer le salaire correspondant à votre profile sur le marché du travail et il serait judicieux d'avancer des données chiffrées pour être factuel et pour convaincre.

Il est possible de demander une augmentation de salaire lorsque vos propres résultats et performances sont à la hauteurs et lorsque les objectifs fixés pour vous sont atteints, autrement, il serait inapproprié de faire une telle demande alors que les réalisations ne suivent pas. D'ailleurs parmi les critères retenus par les supérieurs hiérarchiques pour l'évaluation d'un salarié sont ses qualifications et ses compétences, son taux d'absentéisme, sa discipline, en plus de la réalisation des objectifs. En gros ce sont des chiffres qui parlent pour lui. Tout autre critère qui ne concerne pas son rendement et sa rentabilité et qui a trait à la vie personnelle de l'employé , il ne peut être avancé en tant qu'argument pour un avancement professionnel ou pour une augmentation de la rémunération.