logo KebekJobs le site de l'emploi au Québec

Mûrir son projet pendant une recherche d’emploi


Mûrir son projet pendant une recherche d’emploi

La période du chômage est souvent perçue comme une phase très délicate mais on n'oublie qu'elle peut être bénéfique, car la personne a la possibilité de se ressourcer, de penser à sa carrière à venir, de faire le bilan et de mettre en place une stratégie pour une vie professionnelle à venir plus réussie et épanouie.

Durant cette phase on peut prendre du recul et réorganiser ses pensées afin de ressortir avec un plan d'attaque efficace. C'est aussi une opportunité pour redécouvrir ses talents et ses compétences et de reprendre confiance en soi. Cette période est primordiale avant de se lancer en quête d'un nouveau job car elle permet de mieux se connaitre, d'estimer ses qualifications et de définir les objectifs à atteindre dans l'avenir. Il faut dire que recharger ses batteries est hautement nécessaire si on veut entamer le long marathon de la recherche d'un nouvel emploi. Il est également très pertinent d'utiliser ce temps d'arrêt pour déterminer avec exactitude son propre profile et ce qu'on attend d'un poste afin de pouvoir mieux convaincre les recruteurs au moment de l'entretien.

Il est parfois difficile de vivre cette phase de chômage et de se motiver puis de passer à l'acte, si c'est le cas il suffit de solliciter l'aide d'un coach qui peut vous aider à établir un bilan de compétences, à mieux cibler les entreprises à qui il faut s'adresser et évidement )à déterminer avec exactitude le poste à convoiter pour se lancer dans une vie professionnelle plus épanouie et plus en adéquation avec ses propres qualifications et ses aspirations personnelles et professionnelles. La chômage ne doit pas être conçu comme une phase de vide et de néant mais une période à exploiter pleinement en vue de booster ses compétences, reconnaitre ses faiblesses et de les redresser de même que ses atouts et de savoir les mettre en avant et de les valoriser. C'est aussi une période de réorganiser sa vie actuelle et de préparer celle à venir de façon plus pertinente et plus réaliste aussi avec ce qui existe sur le marché de l'emploi et avec les contraintes économiques.

Enfin il vaut mieux exploiter la phase de chômage pour multiplier les rencontres et pour lancer une démarche d'ouverture et d'exploration du marché du travail. Le but est d'élargir son cercle de connaissances et de chasseurs de tête en participant à des déjeuners professionnels, des salons, des présentations et autres rencontres qui permettent de faciliter la réinsertion sur le marché de l'emploi et de rester au courant de ce qui se passe sur le terrain.