logo KebekJobs le site de l'emploi au Québec

Passer d’un métier intellectuel à un métier manuel


Passer d’un métier intellectuel à un métier manuel

Certains artisans parmi les plombiers, les boulangers, les électriciens, etc. sont issus d'une profession intellectuelle. En effet des salariés et des cadres qui ont subi trop de pression et ont décidé de changer de métier pour adopter des professions de l'artisanat comme les métiers du bâtiments, l'ébénèsterie, la poterie, etc. Franchir le pas ne se passe sans douleur, car il va sans dire que quelqu'un qui a travaillé assez longtemps derrière un bureau peut ne pas être prêt physiquement ni moralement a assumé les exigences d'un métier d'artisanat. Surtout qu'un artisan travaille souvent en tant qu'indépendant doit trouver sa clientèle, la fidéliser et porter plusieurs cassequettes à la fois celle du manager, de l'artisat et du commercial. Et la réussite n'est pas toujours garantie.

Certains de ces employés se plaignent de la frustration ou s'orientent vers des métiers qui leur faisaient rêver et qu'ils ont dû délaisser pour suivre un cursus d'études plus long mais qui s'est conclu par de l'insatisfaction. Ils ont opté pour une profession manuelle au détriment d'un métier plus intellectuel. Choisir de changer d'orientation doit être préparé, car il faut de la rigueur, de l'engagement, du respect des délais et surtout la nécessité d'être en bonne condition physique car le domaine de l'artisanat sollicite beaucoup d'effort physique.

Suivre une formation peut être nécessaire et parfois ceci s'avère assez difficile pour le reconverti qui doit prendre des cours avec des personnes beaucoup plus jeunes. La préparation porte aussi sur l'implication de ses amis et de ses proches. Et puis il y a l'aspect financier qui doit être pris en considération car il faut financer sa formation et surtout subvenir à ses besoins le temps de devenir opérationnel et capable d'assumer ses dépenses. Réfléchir longuement à un projet de reconversion d'un métier intellectuel vers un autre manuel est hautement recommandé, et puis il ne faut pas omettre que c'est un travail de longue haleine qui requiert patience et persévérance et que le succès dépend surtout de sa capacité à continuer malgré les difficultés et là l'aspect financier joue un rôle très important.

Le succès d'une telle démarche requiert un engagement infaillible et un grand sens des responsabilité et de la réalité car idéaliser une situation risque de mener à l'échec. Et on ne le répète jamais assez, une bonne préparation à tous les niveaux garantit le succès et un passage plus fluide du rêve à la réalité.